Download Histoire Littéraire PDF

TitleHistoire Littéraire
TagsLanguages Epic Poetry King Arthur Holy Grail Chrétien De Troyes
File Size20.8 MB
Total Pages476
Document Text Contents
Page 1

TIVIER
Doyen de lu' t'a cul te ilcs Lettres de Besançon

HIST0IT1E

Littérature

Française
Nouvelle édition complétée et entièrement refondue

PAK

Pierre de LABRIOLLE
Agri'jré lies Lettres

1^ I
ê

PAIUS

IJHRAIRIE CH. DP:LAGRAVE
|."), RL"F. SOn-TLOT. \'>

3 fr. 50

Page 238

230 LITTÉRATURE FRANÇAISE

Mais cette précieuse qualité n'a jamais plus de charme
que quand elle s'unit à la tendresse ingénue de l'auteur
pour tout ce qui souffre ou paraît souffrir. Il ne peut
voir, sous la serre des vautours, les pigeons

Au cou changeant, au cœur tendre et fidèle.

Il condamne le cerf qui, caché à l'ombre de la vigne,

Broute sa bienfaitrice, ingratitude extrême !

Et l'écolier qui, pillant un verger,

Gâtait jusqu'aux boutons, douce et frêle espérance.

L'insouciante cruauté de l'homme, son imprévoyance

destructive révoltent le poète et provoquent souvent ses
protestations formulées tantôt avec une douceur toute
virgilienne, comme dans les plaintes de l'oiseau blessé
d'une flèche ou de la perdrix captive et mutilée, tantôt

avec une sorte d'indignation, commedans la fable magni-
fique oîi se prononcent tour à tour contre l'injustice de
l'homme la vache délaissée, le bœuf assommé ])our prix
de ses travaux, etc.

La morale des fables. —Sa morale, il faut l'a-
vouer, nous entretient moins de nos devoirs que de nos
faiblesses et de nos intérêts. Elle prêche le travail et la

prévoyance, la modération des désirs, une soumission

sans (aste aux nécessités de la vie. Elle enseigne l'art de

jouir doucement, sans trouble ni attachement passionné,

sans imiter l'inutile agitation de la mouche, ni la vanité

du rai, ni la jalousie de la grenouille, ni la convoitise du

loup, ni l'imprudente vengeance du cheval outragé parle

cerf. Elle nous apprend encore à éviter par la méfiance
les dangers qui naissent de l'injustice d'autrui ; à ne

mépriser ni les puissants qui peuvent nuire, ni les

faibles dont on aura besoin ; à ne pas nous attacher fol-

lement aux débris des années qui s'enfuient, à ne pas

usurper sur la Providence, en lui contestant la sagesse

Page 239

LE DIX-SEPTIÈME SIECLE 231

de ses plans ou la direction de notre destinée. Elle
nous induit enfin à compter surtout sur nous-mêmes,
à nous résigner à l'inévitable, et à attendre peu de se-
cours de « l'animal pervers» qu'est l'homme. —Morale
toute pratique, on le voit, qui constate ce qui est, plutôt
qu'elle ne prêche ce qui doit être. Peut-être, s'il avait
voulu hausser le ton davantage, n'aurait-il pas eu, pour
appuyer ses préceptes, l'autorité de ses exemples.

Langue et style de La Fontaine. —La langue
de La Fontaine est, comme ses pensées, singulièrement
originale et variée. Elle est pittoresque et savoureuse,

savante et populaire, érudite et naïve, empruntant aux
anciens ce qu'ils ont d'exquis pour le fondre sans effort,
et sans trace d'ajustement dans un style tout français,
cueillant la fleur des idiomes provinciaux et des écrits
du xvi" siècle, prenant son bien partout où elle le trouve,
mêmedans le patois picard.

S'il fait parler les paysans, c'est en leur empruntant
les meilleurs termes de leur langage expressif et ner-
veux :

L'un alléguait que l'héritage
Etait frayant et rude ; et l'autre, un autre si

.

S'il met aux prises dame Belette et Jeannot lapin,
jamais plaideurs de profession n'ont mieux employé le
vocabulaire de la chicane :

La dame au nez pointu répondit que la terre
Etait au premier occupant...
Jean lapin allégua la coutume et Vusage :

c'est-à-dire le droit coutumier et la maxime judiciaire
que « possession vaut titre », surtout quand il s'agit
d'un terrier.

Après le monde d'en bas, voici celui d'en haut, peuplé
de « clartés errantes, » et ce double espace de l'abîme et
du temps où le poète défie l'astrologue de lire les secrets
de Dieu.

Page 475

PQ Tivier Henri
101 Histoire

190^

PLEASE DO NOT REMOVE
CARDSOR SLIPS FROMTHIS POCKET

UNIVERSITY OF TORONTOLIBRARY

Page 476

Librairie CH. DELAGRAVE, 15, Rue Soufflot, Paris.

PETITE BlfiilOTHÈQUE DES GRANDSUmM
Chaque ouvrage forme un volume in-18 Jésus, bi-ociu'.

MOMAIONB
MoXTESQUIEli

j.-j. kousseau
Saint-Simon

AUTEURSFRANÇSAIS
BoiLKAi; Les Satires ; le Lutrin, par L. Haudik. . .

.

— Epitres ; Art poétique, par L. Hauuié ..
BossL'KT Oraisons funèbres, par C . (juv

— Discours sur l'histoire universelle, 3? p. t€. Ouvi.— Sermons choisis ; extraits ilivtM-s. par j. l'iiui:H:',n
BiKiox Extraits, par L. Haciuk
ConM-iLLii Le Cid 1 » —Horace, par L. Kotiîii;» ..!!!'

.

Ginna 1 » —Polyeucte. par L. Hocoikh . . .
Diderot Extraits, par C. (ji'v
FiiNKLON Lettre à l'Académie, par Uoili.ot ..., ,., [ [ [— Aventures de Télëmaque, par B. Le Cointk ......
La BniiYBRE Les Caractères, par Jarach
La Fontaine Fables, pa-- K. Hinzelin.
Molière Les Précieuses.» 75—Femmessavantes i Koubiicr)

— L'Avare. —Le Malade imaginaire, par L. Boibihk.
Le Misanthrope. 75 —Tartuffe, parL. ItoirBiEi:.
Extraits, par .\. Moouez
Grandeur et décadence des Romains, par C. Guy. .

Pascal Choix de Pensées, par .Tarach
Bacim; Esther, par A. 1-opet

— Iphigénie. «50— Les Plaideurs, par .\. Pc. i-kt.
Athalie » 75 ; Britannicus " 75 ; Andromaque
Extraits en prose, par C. Gfv
Extraits, j)ar A. Parme.ntikr

Voltaire Extraits en prose, par C. Grv
— Histoire de Charles XII, par C (>»>

AUTEURSGRECS
Ahistophank Extraits, par Scn^KK<;ANs ,...
E.s< iiVLR. Sophocle, de. Extraits, par P. Dei.tocr etC. Rinn. .

— Pièces choisies, par W.iVasztkwt
Hkuodote Histoires, par I" Dei.tolr et C. Bi.nn
'•"mèrk L'Iliade et l'Odyssée, par F. Dki-tour l't f
l'LUTARQi;!! Vie des Grecs illustres, par N, Weillkm.

— Vie des Romains illustres, par N. W'eilii
\'k.\i>piio.\ ExtraiU. par F Uiltouh »•! C. Itiw

AUTEURSLATINS
> '!' • ji.ir Sr.lINHKOANS . . . .
• par \. MixU'EZ
>i>:'_iL'llS d':3 OPIIVI-PS riiv#*r»**»Q
Cxtiaits, \u\- (
extraits, pur I
Extraits, pin I ... . , , ,,,>>.

AUTEURSÉTRA1VGER^-
Don Quichotte. p«r K. Caiii.es
beloctiB anglais, t" p«r(i««. par A. (îRi'
Selectœ anglais, i- piiriii' par .\. fini
Selectan anglais. :i- pari. parCAMMAKi i
La JëiU8alcm dëlivi'ëe, pnr A IIao'

» 50
50

1
1

1
V 75

T» 80
1 «
!) 6&
1 as
» 50
V 75
1 X
« 75
. 60
» 75
" 40
1 50
.' 75

Similer Documents